"Twist
à Bamako"

Logo Amis du Cinoch.png
CGR.Colisée.png
1962. Le Mali goûte son indépendance fraîchement acquise et la jeunesse de Bamako danse des nuits entières sur le twist venu de France et d'Amérique. Samba, le fils d'un riche commerçant, vit corps et âme l'idéal révolutionnaire : il parcourt le pays pour expliquer aux paysans les vertus du socialisme. C'est là, en pays bambara, que surgit Lara, une jeune fille mariée de force, dont la beauté et la détermination bouleversent Samba. Samba et Lara savent leur amour menacé. Mais ils espèrent que, pour eux comme pour le Mali, le ciel s'éclaircira...
Écran.jpeg
CGR Le Colisée
Carcassonne
22 février
20h
Si un cinéaste contemporain paraît indissociable d’une ville, il s’agit de Robert Guédiguian. Mais on a tendance à oublier que, régulièrement (Le Promeneur du Champ- de- Mars, Le Voyage en Arménie..), le réalisateur de Marius et Jeannette fait des infidélités à Marseille pour aller poser sa caméra ailleurs. Avec Twist à Bamako, il effectue un long double voyage géographique et temporel. Cap sur le Mali des années 60 à l’indépendance fraîchement acquise, dans les pas d’un jeune militant parcourant le pays pour expliquer les vertus du socialisme qu’il a chevillées au corps. (…)
Même s’il paraît un pas de côté, Twist à Bamako s’inscrit pleinement dans le cinéma de Guédiguian qui célèbre l’engagement sans en masquer les lendemains qui déchantent, comme quand ici des compagnons de route révolutionnaires basculent dans le fanatisme et renient l’humanisme qui les avait guidés (…)

Extrait de la critique sur le site de “Première

Affiche.jpeg
Servant.jpg

Le débat sera animé par
Jean-Christophe SERVANT, journaliste spécialiste de l'Afrique, collaborateur régulier du Monde 
diplomatique