"Le Chili et ses révoltes populaires"

 Depuis la grande révolte d’octobre 2019, le Chili semble en passe d’en finir – enfin – avec une part de l’héritage maudit de Pinochet, et en particulier de sa Constitution (1980). Mais le chemin est encore long pour défaire ce que 50 ans de dictature et de néolibéralisme ont fait à ce pays du Cône Sud.

Franck Gaudichaud reviendra sur l’actualité des mobilisations populaires dans le Chili actuel, leurs dynamiques, force créative et défis, à commencer par ceux du peuple Mapuche, mais aussi de la jeunesse, du mouvement féministe ou encore syndicales et écologistes.

logo-narbonne-2018.png
Gaudichaud.jpeg

Photo DR revue en ligne HorsSérie

Trewa.jpg

Dans les montagnes enneigées du Chili, une maison mapuche, ronde. Ce jour-là, les proches de Judith Macarena Valdès Muñoz, activiste écologiste décédée en 2016, demandent à l’esprit protecteur de la terre d’exhumer son corps et, avec lui, la vérité. Depuis dix ans, l’artiste et documentariste Paula González Seguel dédie son art à la dénonciation des violences et discriminations passées et récentes perpétrées par l’État chilien à l’encontre des Mapuches ainsi qu’à la défense des droits et des cultures des peuples premiers. Au fil des années, au contact d’une trentaine d’artistes, de chercheurs en sciences sociales, d’anthropologues, de policiers d’origine mapuche et de maîtres de cérémonie, elle a questionné le processus et les outils de domination à l’œuvre, jusqu’au plus intime. Fruit de cette enquête, cette pièce poignante, peuplée de chants et d’images, éveille autant les imaginaires que les consciences.

Avant le spectacle,  les AMD proposent à 18h une conférence
de Franck Gaudichaud (entrée libre)
ATTENTION : nombre de places limité
à 50 pour la conférence
Franck Gaudichaud, professeur en histoire et études latino-américaines à l'université Toulouse Jean Jaurès, collaborateur du Monde Diplomatique